Retour page précédente

  

Vue depuis l'entrée l'église est imposante, une longueur d'environ 45m, une largeur au transept de 21m, un autel au choeur et un autel dans chaque bras du transept, l'autel sud est celui de saint Gengoulph.

 

 

Les vitraux du choeur: Sur le vitrail central, figure Saint Gengoulph et la chapelle, à gauche Saint Gérard évêque de Toul, à droite le Cardinal Louis II de Bar, évêque de Langres puis de Verdun.

En bas des vitraux, les armes de Molesmes (Côte d'or) dont dépendait le prieuré de Varennes et les blasons de diverses localités qui ont conservé le culte de Saint Gengoulph

A droite du choeur : l'autel Saint Gengoulph

Le dessous de l'autel Saint Gengoulph

 

 

 

 

 

Le plus ancien vitrail de l'église

(à côté de l'autel Saint Gengoulph)

 

 

 

 

haut de page

Retour page précédente

Lors de la restauration de 2010, ces 2 niches furent découvertes.

Il s'agit là d'une piscine gémellaire (comportant 2 bassins). Ces piscines ainsi constituées datent du 12ème, 13ème siècle.
L'autel devait se trouver sur l'allée centrale actuelle. La place réservée aux fidèles du village était dans la nef. Les religieux avaient leurs places dans la partie qui maintenant est le transept.

Face au bassin de gauche, sur le fond, une croix cerclée pattée montée avec une hampe dont la ressemblance avec une des pierre tombale de Villedieu-la-Blouère (Maine et Loire) est impressionnante.

Cette niche carrée comportant une "colonnette" (restaurée) devait-être un placard liturgique destiné à recevoir les accessoires religieux nécessaires aux offices. L'épaisseur des feuillures taillées dans la pierre laisse penser que ce placard devait-être fermé par 2 portes en bois.